techne marseille

JEAN-BAPTISTE GANNE (exposition)

Vendredi 18 février à partir de 15 heures à Videochroniques

1 place de lorette 13002 Marseille – www.videochroniques.org

Exposition du 19 février au 9 avril du mardi au samedi de 14 h à 18 h.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

JEAN-BAPTISTE GANNE (exposition)

acta est fabula

Sur le plateau Malien ou dans la boucle du Niger, et même à Bamako, Dogon et Bozo se doivent assistance et moquerie. À chaque rencontre, le dogon moque le bozo et le bozo moque le dogon, tout en s’assurant que l’autre ne manque de rien. Ce concept spécifique à l’Ouest africain régule et théâtralise la vie sociale entre les communautés, c’est la  » parenté à plaisanterie « .
À Saint-Petersbourg, depuis la chute du régime communiste, les appartements du centre-ville se partagent en copropriété, chacun disposant d’une chambre et tous partageant la cuisine. Par commodité, chaque habitant (ou chaque famille) dispose de son propre compteur électrique. Il en résulte que, dans la cuisine, lieu commun, on dénombre autant d’ampoules et autant d’interrupteurs que d’habitants dans l’appartement.
Entre les deux, géographiquement aussi bien que conceptuellement, se situe ma pratique de l’art.

Né en 1972 à Gardanne, Jean Baptiste Ganne vit et travaille à Nice. (Dé)formé d’abord à l’Ecole Nationale de la Photographie à Arles puis à la Villa Arson à Nice, il expérimente diverses voies d’expression et n’hésite pas à marier les genres : écriture, lectures-performances, installations sonores, photo et vidéo. Son activité d’artiste s’articule autour de « la représentation du politique et la politique de la représentation » comme, par exemple, dans le Capital Illustré (Illustration photographique du livre de Marx). Il s’agit d’interroger plus précisément la dialectique entre l’image et le langage. Artiste pluridisciplinaire, il s’attache également à favoriser les rencontres entre artistes et disciplines comme il l’a fait en 2006 lors de l’exposition El alberque holandès à la Station à Nice. En résidence à la Rijksakademie à Amsterdam en 2003 et 2004, il est pensionnaire à la Villa Médicis de 2006 à 2007.

Born in 1972 in Gardanne, Jean Baptiste Ganne lives and works in Rom. First (de)formed at Ecole Nationale de la Photographie in Arles then at Villa Arson in Nice, he experimented various voices to express himself and doesn’t hesitate to mix various genres: writings, lecture-performances, sound installations, photographs and video. His artistic work is about “ the representation of politics and the politics of representation” as for example in “le Capital Illustré” ( photographic illustration of the book of Marx). It is about questioning more precisely the dialectic between image and language. As an artist using various disciplines at the same time, he likes the encounter between artists and disciplines as in 2006 at the exposition “El alberque holandès” at la Station in Nice. He was in residence at la Rijksakademie in Amsterdam in 2003 and 2004 and pensioner at Villa Médicis from 2006 to 2007.

www.documentsdartistes.org/ganne