techne marseille

BASS JOG (live)

Vendredi 11 février à 21 h 30 à l’Enthropy

1, rue consolat 13001 Marseille 13001 Marseille – www.myspace.com/enthropyasso

Entrée 5 euros + 1 d’adhésion a l’Enthropy.

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

BASS JOG (live)

Bass Jog est le duo formé par DJ Elephant Power et F.X.Randomiz, encore très rare en live.
L’échange de fichiers entre Bruxelles et Berlin ne pouvait que générer de l’impatience entre les deux musiciens. Après une longue session de studio et de répétitions à Bruxelles, Bass Jog se sont produits en première mondiale en live à Paris lors d’une soirée Stembogen en octobre dernier.
Seuls trois morceaux sur leur MySpace pour se faire une idée, sorte de petite mécanique
«skeee» désarticulée ou multi-articulée, sautillante et pétillante. Affichant un profil comparable
d’ingéniosité et de complexité ludique, F.X.Randomiz et DJ Elephant Power se rejoignent et dialoguent aussi dans l’énergie rythmique et groovie, tout en affirmant des orientations sonores et mélodiques très différentes. Ce live va vous enchanter par sa fraîcheur, sa richesse et son inventivité.

Bass Jog is the duo for a couple of years now and made of DJ Elephant Power and F.X.Randomiz. They’re rarely seen to be performing live. The exchange of papers in between Brussels and Berlin only generated the impatience between the two musiciens. After a long time  of studio and repetition work in Brussel, Bass Jog did us the favor to put on their first liveshow last October, on Stembogen night in Paris. That’s why we all share an impatience that cannot be stilled by the few songs being presented on MySpace. They seems to give  away though a mechanic “skeee” disarticulated or multi-articulated and bouncy and sparkling sound. Showing us a profile image comparable with ingenuity and playful complexity, F.X.Randomiz and DJ Elephant Power get together and communicate also through rhythmic energy and grooves, while always working with different kind of melodically influences. Their first live show really did delight us by its freshness, richness and inventiveness.

www.myspace.com/bassjog

F.X.Randomiz (All.)
F.X.Randomiz est une des principales figures de la nouvelle vague électronique allemande apparue dans les années 90, aux côtés de Mouse On Mars, Oval, ou encore Marcus Schmickler. Sa musique, experte et ludique, est un des plus bels exemples de la rencontre entre pop et électronique expérimentale, presque un genre à lui tout seul. En 1997 paraît le très remarqué et remarquable Goflex (sur le label de Cologne A-musik), sans doute un des meilleurs disques d’electronica de la décennie, qui en a marqué plus d’un. À cette époque il se produit également en duo avec Schlammpeitziger sous le nom de Holusud (un maxi et un album parus chez A-musik). Après un maxi chez Sonig (le label voisin, fondé par les membres de Mouse On Mars) en 1999, au premier abord le musicien peut sembler plus discret dans les années 2000, alors qu’il se révèle tout aussi actif : une apparition en solo et trois collaborations sur le belle compilation Sonig.ilation (Sonig, 2003), et surtout un duo en plusieurs phases avec C-Schulz, autre figure incontournable de la scène expérimentale allemande.  En 2007 paraît le très beau et contemplatif Das Ohr Am Gleis (Sonig), projet du duo alliant héritage électroacoustique et electronica. Et ces dernières années ont été particulièrement consacrées au projet The Allophons, répondant à une commande de la radio allemande : le duo revisite les archives musicales du 20e siècle, piochant dans tous les genres, pour produire de nouveaux objets musicaux très excitants. Cinq volumes sont disponibles en tirage très limité et un maxi, Bow, constitué de matériaux samplés mais non identifiables est sorti chez Sonig en 2009.
Enfin, poursuivant cette trajectoire de collaborations, ces dernières années F.X.Randomiz a créé avec DJ Elephant Power le projet Bass Jog.
www.myspace.com/fxrandomiz

DJ Elephant Power (Bel.)
La première fois que nous avons entendu parler de Nicolas Baudoux, c’est à l’apparition du groupe Scratch Pet Land qu’il formait avec son frère Laurent et quelques collaborateurs de passage (album sorti chez Sonig en 2000). Ayant commencé par la batterie, puis baigné dans l’electronica des années 90 et rompu aux expérimentations tout azimut, mais également DJ et marqué par le hip-hop, le free jazz, Lee Scratch Perry, le funk mais aussi le «grindcore»… son premier album solo sur Sonig en 2004 témoignait déjà de la pluralité de ses influences et d’une avancée très personnelle dans l’exploration du son, du rythme et du scratch. Dorénavant il associera les univers de l’expérimental et du groove, sans perdre de vue les exigences de chaque, pour mieux faire douter de la séparation de ces catégories. Ses «Impro Series» (visibles sur Youtube) révèlent sa technique de cut-up DJ, tout en ricochets, ping-pong et fantaisies. Il faut assister à ses sets enlevés qui revitalisent le dancefloor en y amenant de l’instabilité… Si son scratch bien que très personnel maintient le lien avec le hip-hop historique, ses dernières productions sont traversées d’influx dubstep, grime et skweee (un des rares musiciens non scandinaves avec le Français Wankers United à être rattaché à ce mouvement). Ne dérogeant pas à sa tendance au renouvellement permanent, son 4ème disque et 3ème album Elepha In Da Flash paru sur Sonig ce printemps a surpris par ses rythmiques plus «carrées».
En live il a pu nous donner une belle démonstration d’un savoir faire hybride et d’une dextérité accomplie, commençant par un jeu désarticulé et rebondissant se constituant progressivement en un set irrésistiblement entraînant.
Il développe avec F.X.Randomiz le projet Bass Jog, réalisant par là une boucle qui le ramène à l’electronica allemande qui l’a tant marquée (il a aussi accompagné Mouse on Mars sur une de leur tournée il y a quelques années).

www.djelephantpower.com